Home

Jean Rédélé, la 4CV, la Course (Saison 1950-1952)

Evoquer la carrière de Jean Rédélé, c’est l’associer indubitablement au sport automobile. C’est sans doute son père qui lui a transmis ce gène. Emile, enfant turbulent, préfère les voitures à pétrole à l’école. Il n’aura de cesse que d’essayer ces terribles engins, les mettant parfois au tapis ! Tout naturellement, il se fait engager à Boulogne Billancourt chez Renault et s’oriente vers le service compétition où il devient l’essayeur de la voiture de Szicz (le vainqueur de Paris Vienne).

Lire la suite : Jean Rédélé, la 4CV, la Course (Saison 1950-1952)

Jean Rédélé, la 4CV, la Course (Saison 1953/1954)

En ce début d’année 53, Jean Rédélé est un homme comblé. Après avoir convolé en juste noce avec Michèle Escoffier, la fille du plus important concessionnaire Renault de la capitale, de retour de lune de miel, il ramène dans ses valises une toute nouvelle voiture dessinée par Michelotti la R.S.R.(cf notre article).

De plus le 20 janvier, il a rendez-vous avec son nouvel ami Pons pour participer au 12ème Rallye de Monté Carlo sur une 1063 flambant neuve (châssis44) que vient d’acquérir son compère. Cependant les esprits sont ailleurs

Lire la suite : Jean Rédélé, la 4CV, la Course (Saison 1953/1954)

Jean Rédélé, la 4CV, la course (saison1955, suite et fin)

 

L’année 1955 va être celle de tous les bouleversements pour le pilote Jean Rédélé. La mort de Pierre Lefaucheux directeur général de Renault, l’arrivée du Coach Alpine, les changements de réglementations, l’abandon de la 1063 en compétition au profit de la Dauphine, le drame des 24H du Mans, autant d’évènements qui vont secouer le paysage sportif autour de Jean Rédélé. Progressivement, le pilote va laisser la place au constructeur. Hasard ou coïncidence, toujours est-il qu’il dépose définitivement son casque alors que sa course fétiche vit son ultime arrivée…

 

Lire la suite : Jean Rédélé, la 4CV, la course (saison1955, suite et fin)